Fiche Solution

Covid-bot

EN BREF...

CovidBot est un chatbot d'information grand public, anonyme et gratuit, proposé par l'éditeur français de chatbots Clevy. Fonctionnant sur le principe du chat, il permet aux utilisateurs de s'informer sur l'épidémie de Covid-19 (informations, bonnes pratiques, directives des autorités) et propose un autodiagnostic indicatif conçu à partir de l’algorithme d’orientation de l’Institut Pasteur. Les données seront récoltées à des fins d'étude épidémiologique sur le développement et les impacts du coronavirus en France. Source : https://sante.fr/covid-numerique


Editeur français de chatbots open source, la startup Clevy travaille habituellement auprès de clients comme Danone, Axa, SNCF, Capgemini, le ministère des Armées ou encore l’Agence Nationale de l’Habitat. En lançant CovidBot, elle propose une solution gratuite dans le but de soulager la charge de travail des soignants pendant la période de pandémie.

CovidBot remplit deux fonctions principales.

  1. INFORMATION

Il renseigne les citoyens français en temps réel en s’appuyant sur les flux d’informations officiels du gouvernement, de l’OMS et de l’Institut Pasteur. Il relaye les actualités et les consignes de sécurité liées aux événements en cours, peut générer des attestations de déplacement, ou encore renseigner quant à l’utilisation d’un masque de protection.  

 

  1. TEST D’AUTODIAGNOSTIC

Concrètement, le test démarre par la lecture du préambule à l’utilisation du service. Une fois celui-ci accepté, CovidBot pose les 21 questions du test d’autodiagnostic COVID-19, réalisé en partenariat avec l’Institut Pasteur, l’AP-HP et le ministère de la Santé. Le questionnaire vise d’abord à détecter les premiers symptômes de la maladie (questions 1 à 8 : toux, mal de gorge, fièvre et courbatures, etc.) puis évalue ensuite les facteurs de risques (questions 9 à 21 : maladie chronique, âge, poids, lieu d’habitation, etc.) avant de conseiller le grand public quant aux mesures à prendre via un renvoi vers les sources officielles existantes.

 

Les objectifs de l’outil :

  • lutter contre la désinformation
  • proposer un auto-diagnostic indicatif
  • orienter les patients vers une solution de santé adaptée à leur situation personnalisée
  • éviter la saturation des numéros d’urgence comme le 15

 

Les données récoltées dans le cadre de l'autodiagnostic seront allouées à la recherche. Elles seront adressées à l’Institut Pasteur pour construire une étude épidémiologique sur le développement et les impacts du coronavirus en France. L’algorithme a été rendu public le 23 mars 2020 et le code source du CovidBot est, lui aussi, public. Cette transparence renforcée démontre un souci éthique appréciable alors que les fake news autour du Coronavirus continuent d’envahir les réseaux.

 

Sources : https://sante.fr/covid-numerique ; https://www.lemagit.fr/actualites/252480549/Coronavirus-le-chatbot-francais-Covid-Bot-lutte-contre-la-desinformation

Fiche rédigée par Joséphine ARRIGHI de CASANOVA, consultante e-santé et membre de Beesens. En savoir plus sur Joséphine

L’implantation de la solution est nationale : métropole et outre-mer.

Elle ne nécessite aucune installation spécifique et requiert une simple connexion internet et un navigateur. Elle est accessible immédiatement depuis un ordinateur ou un téléphone mobile, par écrit ou par dictée vocale. Une aide à la lecture et des contrastes augmentés sont proposés pour les mal voyants.

Par ailleurs, l’auto-déclaration de sécurité effectuée par l’éditeur de la solution fait état d’un niveau de sécurisation satisfaisant :

  • Qualification par l'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information)
  • Certification HDS
  • Evaluation des algorithmes interprétant des contenus à visée de santé
  • Souscription d’une assurance RC Professionnelle
  • Réalisation d’une analyse des risques documentée

Fiche rédigée par Joséphine ARRIGHI de CASANOVA, consultante e-santé et membre de Beesens. En savoir plus sur Joséphine

Clevy s’appuie sur la technologie CSML, un framework open source qui doit simplifier la création et le déploiement de chatbots. Il permet de connecter les agents par API ou connecteurs à différents systèmes et applications. Le langage associé, Conversationnal Standard Meta Language, doit également s’intégrer avec les autres langages comme Go ou Python.

Clevy invite ses clients, les entreprises et les organismes de santé, à héberger Covid-Bot gratuitement sur leurs propres infrastructures afin, selon ses concepteurs, de « démultiplier les canaux de communication auprès du grand public » et ainsi aider les institutions de santé dans le triage des patients.

Pour essayer la solution complète : https://covidbot.fr

Pour l'intégrer sur un site : https://covidbot.fr/embed

Code source : https://github.com/CSML-by-Clevy/covid-bot

 

Pour essayer la version "autodiagnostic" seule : https://covidbot.fr/autodiagnostic

Notice d'intégration : https://covidbot.fr/autodiagnostic/embed

Code source : https://github.com/CSML-by-Clevy/covidbot-autodiagnostic

SYNTHÈSE


Les
POINTS FORTS

  • Accessibilité et simplicité d'utilisation
  • Richesse des contenus
  • Clarté du menu pour accéder aux différents contenus
  • Bon niveau de sécurité (HDS, Qualification ANSSI , transparence des algorithmes...)
  • Données utilisées à des fins d'étude épidémiologique

Les
AXES DE PROGRÈS

  • Questions libres non comprises par le chatbot
  • A la rubrique des chiffres (indiquant le nombre de cas confirmés, de décès, de personnes hospitalisées...), la date de mise à jour n'est pas précisée. Il faut entrer dans le site de Santé Publique France pour le voir.

CovidBot [https://covidbot.fr/]est un chatbot d'information grand public, anonyme et gratuit, proposé par un éditeur français de chatbots open source : Clevy. Fonctionnant sur le principe du chat, CovidBot remplit deux fonctions principales. 1) INFORMER : il permet aux utilisateurs de s'informer sur l'épidémie de Covid-19. Il relaye les informations, bonnes pratiques et autres directives des autorités, il peut générer des attestations de déplacement, ou encore renseigner quant à l’utilisation d’un masque de protection. 2) SE SOUMETTRE A UN TEST D’AUTODIAGNOSTIC INDICATIF : CovidBot guide l’utilisateur à travers un questionnaire en 21 points conçu par l’Institut Pasteur en collaboration avec l’AP-HP et le Ministère de la Santé. Le premier tiers du questionnaire vise à recueillir les symptômes ; les deux tiers restant à évaluer les facteurs de risques : maladie chronique, âge, poids, lieu de résidence… Les mesures à prendre sont indiquées à l’aide d’un renvoi vers les sources officielles existantes, notamment celles du ministère de la Santé. Les objectifs de l’outil : • lutter contre la désinformation • proposer un auto-diagnostic indicatif • orienter les patients vers une solution de santé adaptée à leur situation personnalisée • éviter la saturation des numéros d’urgence comme le 15 Les données d’autodiagnostic récoltées seront utilisées à des fins de recherche et alimenteront une étude épidémiologique sur le développement et les impacts du coronavirus en France. La solution semble disposer d’un niveau de sécurité satisfaisant. La transparence est assurée par le caractère public de l’algorithme et du code source de CovidBot, que ses concepteurs recommandent aux institutions de santé d’héberger sur leurs propres infrastructures. Fiche rédigée par Joséphine ARRIGHI de CASANOVA, consultante e-santé et membre de Beesens.