Un consortium mené par Owkin présente un outil d'IA pour prédire la gravité du Covid-19

TIC PHARMA, 08/02/2021 / Partagé par : Beesens TEAM , le 13/02/2021
Un consortium mené par Owkin présente un outil d'IA pour prédire la gravité du Covid-19

"Un outil d’intelligence artificielle (IA) capable d’établir un score de gravité chez les malades atteints de Covid-19 dès le diagnostic s’est révélé plus performant que les 11 autres scores de gravité auxquels il a été comparé, selon une étude française publiée le 27 janvier dans Nature Communications.
Baptisé "AI-Severity", l'outil -dont le code est en open source- a été élaboré par les médecins et chercheurs de Gustave-Roussy (Villejuif, Val-de-Marne), de l’hôpital Bicêtre (Le Kremlin-Bicêtre, AP-HP), de l’Inria et la start-up Owkin, est-il précisé dans un communiqué de Gustave-Roussy diffusé le 27 janvier.
La pandémie de Covid-19 a mis les services de réanimation sous pression, de sorte qu’identifier les critères qui permettent de prédire la sévérité de la maladie est rapidement devenue une priorité.
En août 2020, deux études parues dans l’European Respiratory Journal rapportaient le développement de nouveaux algorithmes décisionnels pour le diagnostic de Covid-19 et l'analyse pronostique, notamment un système d'apprentissage profond (deep learning) automatique développé à partir d'images de scanner thoracique et un modèle utilisant aussi des données cliniques et biologiques, rappelle-t-on.
Le consortium porté par Owkin a ainsi développé un outil d'IA utilisant les techniques d’apprentissage profond et intégrant les données cliniques, biologiques et radiographiques de patients atteints de Covid-19 pour prédire l’évolution de la maladie, et notamment le risque d’aggravation, de passage en réanimation ou d’intubation.
Il a souhaité évaluer l’efficacité de cet outil ainsi que l’apport des informations tomographiques sur la précision du diagnostic et a publié les résultats de son étude le 27 janvier dans Nature Communications.
Au total, ils ont collecté les données cliniques et biologiques ainsi que les scanners thoraciques de 1.003 patients infectés par le Sars-CoV-2 et hospitalisés à l’hôpital Bicêtre et à Gustave-Roussy.
Ils ont ensuite entrainé leur modèle d'IA à prédire la sévérité de la maladie, en se basant sur les différentes variables recueillies..." > Lire la suite

Partagé par : Beesens TEAM , le 13/02/2021

Sur le même sujet