Télésurveillance : les pouvoirs publics entament leur sprint final vers la généralisation

Télésurveillance : les pouvoirs publics entament leur sprint final vers la généralisation

"Après avoir élargi les critères d'éligibilité des patients aux expérimentations de financement de la télésurveillance (programme Etapes) dans l'insuffisance cardiaque et le diabète, les pouvoirs publics accélèrent pour préparer l'après-Etapes et devront jouer contre la montre pour créer le modèle de financement de droit commun promis pour 2022.
Tic-tac, tic-tac… 2021 sera l'année charnière pour préparer la fin du programme Etapes et sortir la télésurveillance du cadre expérimental, comme le réclament industriels de santé, start-up et entreprises proposant des services de télésurveillance.
Les pouvoirs publics, le ministère des solidarités et de la santé en tête, ne souhaitent pas faire de vœu pieux et ils entament leur sprint final pour pérenniser le dispositif.
"Dans le cadre de la mesure 24 du Ségur de la santé, le ministre des solidarités et de la santé s'engage à travailler sur le modèle de droit commun de la télésurveillance. D'ici à la fin du programme Etapes, donc au 1er janvier 2022, nous allons travailler de sorte à proposer un modèle de prise en charge de la télésurveillance", affirmait la direction générale de l'offre de soins (DGOS) à TICpharma début décembre 2020...." > Lire la suite

Partagé par : Beesens TEAM , le 17/01/2021

Enrichi par : Beesens TEAM

Sur le même sujet